InnovInterview

Accueil / InnovInterview
Accueil / InnovInterview

InnovInterview

Chaque mois, Innoviris pose quelques questions à un acteur bruxellois innovant. Qu'ils soient chercheurs, entrepreneurs, partenaires, ils auront tous un avis pertinent sur différents aspects de la RDI bruxelloise.

InnovInterview

 

 

Chaque mois, Innoviris pose quelques questions à un acteur bruxellois innovant.

Qu'ils soient chercheurs, entrepreneurs, partenaires, ils auront tous un avis pertinent sur différents aspects de la RDI bruxelloise. 

 

Novembre 2017: Rencontre avec Azèle Mathieu, Manager lifetech.brussels 

Elle nous parle de son parcours et du hackathon Innovate.Healthcare qui se tiendra du 1 au 3 décembre 2017 au MLOZ Anderlecht. Toutes les informations se trouvent ici.

Suite à mon parcours académique (doctorat en économie et gestion et maîtrise en sciences de gestion), j’ai travaillé au bureau de transfert technologique de l'Université Libre de Bruxelles, pour la commercialisation des brevets académiques, principalement dans le domaine des sciences de la vie. Je suis ensuite devenue responsable du développement commercial de Bone Therapeutics, à l’époque une start-up, active dans le domaine de la thérapie cellulaire. 

Ensuite, j’ai rejoint impulse.brussels, en tant que conseillère financière, apportant un soutien aux entrepreneurs pour ce qui concerne la mise en place de leurs plans d'affaires et financiers. Passionnée par l'innovation et l'entrepreneuriat dans le secteur de la santé, je suis aujourd’hui Manager du cluster lifetech.brussels. Mon rôle est d’aider les entrepreneurs dans le secteur de la santé à accélérer la mise à disposition de leurs solutions innovantes pour le plus grand nombre.

 

Le « continuum of care » fait référence à la continuité des soins, c’est-à-dire la coordination et la collaboration entre les prestataires de soin pour un suivi continu et optimal du patient tout au long  de son trajet de soin. En effet, le vieillissement de la population, la croissance des maladies chroniques font que le traitement d’un patient n’est plus limité à un soin ponctuel délivré à un moment précis, par un nombre limité de professionnels de soins, mais plutôt une multitude de soins délivrés dans un laps de temps plus long par différents professionnels de la santé, appartenant à des institutions différentes. Pour que le patient soit pris en charge de la meilleure façon qu’il soit, tout en étant le plus efficient possible, cela nécessite une communication et un échange de données optimal entre ce qu’on appelle les différentes « lignes de soins » (médecins généralistes, soins à domicile, hôpitaux, …).   

Un hackathon est un format idéal pour développer des solutions créatives et stimuler l’innovation. Des équipes multidisciplinaires (médecins, aides-soignants, infirmiers, concepteurs et développeurs de logiciels, designers industriels et commerciaux, …) disposent de 48 heures pour proposer des solutions réalistes,  implémentables et répondant concrètement aux problématiques proposées en début de week-end. Le beHealth Hackathon innove aussi par le choix des défis proposés. Il est exceptionnel de démarrer un hackathon avec des problématiques réelles, proposées par les partenaires industriels et le secteur de la santé (hôpitaux, associations de soins à domicile,etc.). 

Les objectifs de ce hackathon sont multiples. Premier objectif, briser les silos,  en favorisant les échanges entre les différents acteurs du secteur de la santé (mutualités, entreprises pharma et IT, hôpitaux, pouvoirs publics, …). Second objectif, favoriser l’émergence de solutions innovantes répondant aux besoins réels des utilisateurs. Les meilleurs projets seront d’ailleurs soutenus au terme du week-end pour assurer la création d’entreprises. 

L’innovation dans le secteur de la santé se porte bien à Bruxelles, bénéficiant d’un écosystème riche d’une concentration importante d’hôpitaux, d’universités, de hautes écoles et d’un nombre croissant d’entreprises qui développent des technologies médicales et des solutions d’eSanté.

Néanmoins, il s’agit d’un secteur complexe où les processus de décision peuvent s’avérer longs et dont l’accès au marché nécessite de répondre à un nombre important de contraintes (réglementation quant à l’utilisation des données, validation clinique, marquage CE, processus qualité, …). Il est donc essentiel d’informer et d’accompagner au mieux ces projets afin de positionner notre région sur ce secteur d’avenir. En outre, soutenir le développement de solutions innovantes, c’est aussi soutenir le développement de nos soins de santé, du suivi à domicile, …c’est donc d’une certaine façon concilier les objectifs de santé publique (comment répondre au mieux et de façon innovante aux défis de santé publique) avec les objectifs économiques (comment soutenir au mieux de nouveaux projets créateurs d’emploi qui aident à résoudre ces défis).